Grève à la SNCF : 4 TGV et 2 Intercités sur 5, 1 TER sur 2 samedi

AFP Samedi​ 2 juin, 4 TGV et 2 Intercités sur 5, 1 TER sur 2 circuleront lors de cette nouvelle journée de grève à la SNCF.

Samedi 2 juin,  4 TGV et 2 Intercités sur 5, 1 TER sur 2 circuleront lors de la 25e journée de grève depuis début avril, a annoncé la direction du groupe ferroviaire dans un communiqué.

En Île-de-France, sept Transilien sur dix sont prévus, et trois trains sur quatre rouleront à l'international, a également indiqué la direction de la SNCF. Sur une majorité de lignes de RER, et notamment les lignes B, C et E, la SNCF annonce un train sur deux. Le mouvement de grève commencera à 20h vendredi pour se terminer lundi, à 7h55.

La SNCF table, côté TGV, sur un trafic «quasi normal» sur l'axe Est, trois trains sur quatre sur l'axe Atlantique comme en direction du Sud-Est, mais deux sur trois sur l'axe Nord. Les TGV Intersecteurs seront davantage perturbés avec deux sur cinq en circulation. Quant aux TGV Ouigo, sept sur dix sont annoncés.

Pour les lignes internationales, le trafic de l'Eurostar, du Thalys et sur la liaison France-Allemagne sera «quasi normal». Deux trains sur trois sont prévus entre la France et l'Italie, ainsi qu'entre la France et l'Espagne. Trois trains Lyria sur cinq circuleront.

La réforme de retour au Sénat mardi

Alain Krakovitch, directeur Général SNCF Transilien, a annoncé, lors d'un point presse, un taux de grévistes anticipé pour la journée de samedi : parmi les personnels roulants soumis à une obligation de déclaration, 45% des conducteurs, 40% des contrôleurs, et 17% des aiguilleurs ont annoncé leur intention de faire grève.

Lors du dernier jour de grève mardi, le taux de gréviste était de 14,41% mais toujours de 51,4% chez les conducteurs. Mais les chiffres sont «difficilement comparables», puisque cette fois l'épisode de grève a lieu un week-end, a rappelé Alain Krakovitch. 

Les cheminots grévistes protestent contre la réforme ferroviaire du gouvernement, alors que le Sénat a achevé dans la nuit de jeudi à vendredi l'examen du texte. Les sénateurs se prononceront mardi sur le texte qu'ils ont remanié en adoptant des amendements de tous les groupes politiques, dont certains donnant des gages aux syndicats réformistes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles