Bretagne : après une garde à vue, il écrit aux gendarmes pour les remercier

[© GUILLAUME SOUVANT / AFP]

Une bonne leçon. C’est ce qu’a pu tirer cet automobiliste de Plouhinec (Morbihan) de sa garde à vue prolongée pour conduite en état d’ivresse.

Fair-play et reconnaissant, ce Breton a même pris le temps d’écrire une lettre aux gendarmes du peloton motorisé de Châteaulin (Finistère), avec qui il a passé la nuit.

Dans son courrier, il écrit «merci de votre humanité collective, de votre écoute et de nos échanges». Il avoue également s’être rendu compte de sa maladie grâce à eux et les en remercie. «J’étais très abattu et vous m’avez donné la force de rebondir», a-t-il continué.

Une initiative particulièrement  «gratifiante» pour le responsable du peloton, le major Thierry Camelin, qui n’avait pas reçu de tels remerciements depuis cinq ou six ans.

«C’est pour cela qu’on fait ce boulot : aider les gens. Un bon gendarme est avant tout quelqu’un d’altruiste», a-t-il témoigné.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles