Comment se protéger de la foudre

Des éclairs lors d'un orage dans l'est de l'Allemagne. (Photo d'illustration) [Florian Gaertner / DPA/AFP]

Au mois de mai, un nombre record d'impacts de foudre a été enregistré en France. Voici quelques recommandations pour se prémunir du danger en cas d'orage.

On voit d’abord l’éclair avant d'entendre le tonnerre, ce qui permet d'estimer approximativement la distance qui nous sépare de l'orage. Pour cela, il faut compter le nombre de secondes entre l’éclair et le tonnerre, puis les diviser par trois pour obtenir un nombre de kilomètres approximatif. Si on dénombre moins de 10 secondes entre les deux événéments, l'orage est tout proche et il est urgent de trouver où se protéger.

A lire aussi : Orages : 7 départements de l'Ouest en vigilance orange

Ne pas s'abriter sour un arbre isolé ou un parapluie 

Il est impératif de ne jamais s'abriter d'un orage sous un arbre, surtout s'il est isolé ou ne fait partie que d'un petit bosquet. Le risque de foudroiement d'un arbre isolé en espace ouvert est environ 50 fois supérieur à celui d'un homme debout ! Dans un parc, préférez vous abriter sous un kiosque en dur.

Si l'on est surpris en pleine forêt, il faut s'efforcer de s'écarter le plus possible des troncs et branches basses. Les parapluies ouverts sont à proscrire. Plus globalement, en espace ouvert (champs, pré, etc.), ne porter aucun objet, en particulier métallique, au-dessus de la tête: fourche, faux, club de golf, canne à pêche, etc. 

Éviter les activités à risque

D'une façon générale, il faut éviter les activités extérieures (sports, loisirs, etc.) particulièrement dangereuses par temps orageux: pêche, baignade, bateau, cyclisme, golf, alpinisme, ainsi que les travaux électriques ou de réparation de toiture. Avant d'entreprendre ce genre d'activités, il est souhaitable de se renseigner sur les prévisions météo.

Ne pas circuler en groupe compact

Des personnes se trouvant en groupe doivent s'écarter les unes des autres d'au moins trois mètres, pour éviter le risque d'un éclair latéral se propageant d'une personne à une autre.

S'abstenir de téléphoner

Il convient d'éviter de s'abriter dans une cabine téléphonique extérieure et de téléphoner par temps d'orage. Si la ligne est touchée par la foudre, la surtension occasionnée peut se propager sur plusieurs kilomètres. En revanche, on peut utiliser sans risque son téléphone mobile.

Se mettre en position de sécurité

Selon les spécialistes, la meilleure position consiste à se pelotonner au sol, après avoir étendu sous soi un ciré ou toute autre pièce en matière isolante (par exemple en plastique). Même sans pièce isolante, la position couchée, jambes repliées sous soi, reste la position de moindre risque. Attention, il faut éviter de se mettre à plat ventre 

Trouver un abri sûr

Les huttes de pierre, églises ou chapelles sont de bons abris contre la foudre. Il faut toutefois éviter de s'appuyer contre un mur ou un pilier. Une automobile, portes et vitres fermées, est une excellente protection, à condition qu'elle ne soit pas décapotable ou avec un toit en matière plastique. Il faut aussi penser à rabattre l'antenne radio.

À la maison, attention aux appareils électriques

Dans une habitation, même équipée d'un paratonnerre, éviter de toucher des pièces métalliques (conduites et robinet d'eau), de prendre un bain ou une douche, de manipuler des appareils électroménagers. En l'absence de dispositifs de protection spécifiques (parafoudres par exemple), il est recommandé de débrancher le cordon d'alimentation secteur et le câble d'antenne d'un téléviseur et de les éloigner d'au moins un mètre du poste.

Même recommandation en camping : il est vivement conseillé de quitter les tentes, et mieux vaut se réfugier dans une caravane.

En montagne, s'éloigner des sommets

Les alpinistes évoluant sur des sommets ou des arêtes sont particulièrement exposés à la foudre. La première précaution à prendre est de s'éloigner de ces points culminants dès les premiers signes d'orage. La meilleure façon de se protéger est de se réfugier sous un ressaut qui doit dominer d'au moins cinq à dix fois la hauteur de l'alpiniste. Il faut en outre éviter de se plaquer contre une paroi, notamment si elle est humide.

Dans l'eau, attention au mât

Sur une grande surface d'eau, un bateau, et notamment un voilier, constitue un point d'impact privilégié pour la foudre. Dans une barque ou un bateau sans mât, la meilleure précaution, si le temps le permet, est de rejoindre d'urgence la rive et de quitter l'embarcation.

Pour les plongeurs, surfeurs et même les baigneurs qui se trouvent dans une piscine, il est conseillé de sortir de l'eau le plus vite possible.

La plupart de ces recommandations, ainsi que des « fiches conseils » spécifiques (mer, camping, montagne...) sont disponibles sur le site de l'Association Protection Foudre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles