Bergerac : la CAF ne suspendra pas les aides aux centres sociaux ouverts plus tard pendant le ramadan

La CAF avait envisagé de suspendre les subventions de centres sociaux ouverts plus tard. La CAF avait envisagé de suspendre les subventions de centres sociaux ouverts plus tard.[MEHDI FEDOUACH / AFP]

La Caisse d'allocations familiales (CAF) de Dordogne ne suspendra finalement pas ses aides aux centres sociaux de Bergerac, ouverts plus tard pendant le ramadan.

La CAF avait annoncé la fin des subventions lundi 4 juin, au nom de la laïcité. En cause, l'ouverture des centres sociaux Germaine Tillon et La Brunetière, dans les quartiers prioritaires de Naillac et La Catte, où la population musulmane est majoritaire, jusqu'à une heure du matin pendant le ramadan. Une mesure «d'ordre public», selon le maire de la ville, Daniel Garrigue.

Après un début de polémique, une réunion de médiation a finalement eu lieu en préfecture ce mardi 5 juin, avec la CAF et la mairie. Toutes deux ont rappelé leur attachement au principe de laïcité, et annoncé que les centres sociaux resteraient bien ouverts le soir pendant le ramadan, mais également à d'autres périodes, notamment lors de la Coupe du Monde de football

La CAF et la ville devraient se réunir à nouveau prochainement pour tenter de mettre en place une meilleure gestion de ces centres sociaux, en lien avec les associations de quartier. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles