Paris : les élus mettent la pression face au difficile déploiement du Vélib'

Depuis le 1er janvier, le service du nouveau Vélib' peine à se déployer. Depuis six mois, le service du nouveau Vélib' peine à se déployer et rencontre de nombreux dysfonctionnements.[© PLB / CNEWS]

«Couac», «échec», «dysfonctionnements», le débat a été vif. Les élus parisiens de tout bord ont demandé des comptes à la mairie mardi, lors du Conseil de Paris, face au difficile déploiement du nouveau Vélib’.

Au total, près d’une dizaine de vœux ont été déposés, pour réclamer la municipalisation du service, une aide ­financière pour louer un vélo de substitution, ou encore de plus amples informations sur les indemnités de retard infligées à l’opérateur.

Tous sauf un ont été rejetés, par la voix de de Christophe Najdovski, l’adjoint chargé des transports. L'élu en effet a appelé au calme, expliquant qu’il préférait y aller «piano mais sano», ne pas se précipiter alors que «la priorité était d'abord d’assurer la fiabilité et la robustesse du service».

Il a également réaffirmé que 80 % des stations seraient électrifiées avant fin juin (contre 45,5 % aujourd’hui). Seul le vœu concernant la présentation d’un scénario alternatif «en cas d’enlisement» a été adopté. Celui-ci sera donc envisagé à la rentrée, si le service n’est toujours pas effectif.capture_decran_2018-06-06_a_10.40.34.png

En attendant, la grève des salariés Smovengo – en charge du déploiement technique du nouveau Vélib' – continue. Ce mercredi matin, en marge du conseil de Paris, ces derniers sont venus manifester devant la mairie de Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles