«Oeuf mayo» : Cédric Duthilleul désigné champion du monde

Préparation d'oeuf mayonnaise lors d'un concours à Paris le 11 juin 2018 [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP] Préparation d'oeuf mayonnaise lors d'un concours à Paris le 11 juin 2018 [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

«La mayonnaise n'est pas assez moutardée». «L'oeuf est un peu trop cuit.» A l'étage d'un restaurant parisien proche des Champs-Elysées, des experts délibèrent lundi soir : ils ont pour tâche de désigner le «champion du monde de l'oeuf mayonnaise».

Ce grand classique de la cuisine populaire a les honneurs de ces gastronomes, à l'heure où les bistrots parisiens réclament leur inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco.

Ce soir-là, huit établissements sont en lice, des bistrots mais aussi un palace, Le Ritz. L'«oeuf mayo» se décline en de multiples versions, de la plus simple à la plus sophistiquée: accompagné d'une feuille de salade, d'une macédoine de légumes, de pommes de terre, d'échalotes et de chips de pain, ou même de mûres et céleri.

Un candidat prépare des oeufs mayonnaise lors d'un concours à Paris le 11 juin 2018 [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]
Un candidat prépare des oeufs mayonnaise lors d'un concours à Paris le 11 juin 2018

La compétition est pilotée par l'Association de sauvegarde de l'oeuf mayonnaise (l'Asom), créée par le critique gastronomique Claude Lebey, fondateur des guides éponymes disparu en janvier 2017, et relancée récemment.

L'objectif de ce concours, dans la lignée des prix du meilleur oeuf mayonnaise déjà décernés entre 2010 et 2013: «mettre en valeur ceux qui se donnent la peine de respecter une jolie tradition, autour d'un produit simple», résume à l'AFP l'un des organisateurs, Vincent Brenot, petit-fils de Claude Lebey et membre du jury.

Le Griffonnier primé

Les neuf experts réunis au restaurant Marloe, parmi lesquels les journalistes François-Régis Gaudry et Julie Andrieu ainsi que le chef triplement étoilé Christian Le Squer (Le Cinq), ont finalement tranché dans la soirée: le lauréat 2018 est Cédric Duthilleul, à la tête du Griffonnier, bistrot situé à deux pas de l'Elysée.

Son «oeuf mayo», nappé dans une mayonnaise à l'huile de pépins de raisin, est présenté sur un lit de salade de pommes de terre, accompagné de rondelles de tomates cerises.

Les oeufs proviennent de la maison de campagne du chef, en Normandie. La présentation est soignée, le plat est servi tiède, après un coup de chalumeau passé sous les assiettes.

 

 

À suivre aussi

Que choisir entre Beaujolais Nouveau et Côtes du Rhône ?
Gastronomie Vin : que choisir entre beaujolais nouveau et côtes-du-Rhône ?
Gastronomie Les huîtres de Cancale entrent au Patrimoine de l'Unesco
Faits divers Saint-Etienne : une femme étranglée par son robot-cuiseur pendant qu’elle faisait un gâteau

Ailleurs sur le web

Derniers articles