Robert Ménard interdit la chicha à Béziers

La décision s’étend jusqu’au 30 septembre.[AFP]

Il déclare la guerre à la chicha. Robert Ménard, maire de Béziers, vient de publier un arrêté interdisant de faire usage du narguilé dans l’espace public.

La décision s’étend jusqu’au 30 septembre. Pour justifier cette mesure controversée, la municipalité de la ville a évoqué le «bien être et la santé de ses habitants».

«On a décidé de l’interdire à l’extérieur (…), près des écoles, des équipements sportifs et culturels. C’est néfaste pour la santé, il n’y a pas de raison que ce soit près de ces établissements», a détaillé Robert Ménard à Midi Libre et d’ajouter : «On en a assez, ça renvoie une image de la ville dont on n’a pas envie ». D’autres villes de France, comme Antibes Saint-Laurent-du-Var ou Rungis, ont déjà pris pareille disposition.

De l’interdiction d’accrocher son linge au balcon, à l’instauration d’un couvre-feu pour les mineurs, en passant par sa campagne d’affichage vantant les nouveaux pistolets 7.65 automatiques des policiers municipaux ou ses déclarations sur l’existence de statistiques ethniques : Robert Ménard est régulièrement pointé du doigt pour ses mesures ou décisions soulevant la controverse.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles