Une étude Terra Nova à destination des adhérents LREM taxée de racisme

Un sondage qui ne passe pas. Commandé par le think tank libéral Terra Nova pour le parti La République en marche, un sondage en ligne consacré notamment à l'immigration en France a ulcéré de nombreux internautes.

«Il y a trop d'immigrés en France», «L'islam est une menace pour l'Occident», «On ne se sent pas chez soi comme avant».

Autant d'assertions soumises aux quelque 30 000 militants revendiqués par la majorité, pour «mieux les connaître».

Ces derniers peuvent alors se positionnier de façon graduelle : s'ils sont «Tout à fait d'accord», «Plutôt d'accord», «Tout à fait en désaccord»...

Parmi les autres assertions, figurent des questionnements sur le pouvoir («La France doit avoir un homme fort qui n'a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections»), sur la société et la famille («Les couples homosexuels doivent être autorisés à adopter des enfants», «Il faut préserver les traditions»), et même sur la personne d'Emmanuel Macron («Il accepte facilement d'être contredit», «Il est éloquent, il a des talents oratoires»). 

«Le pays des droits de l'Homme n'a pas le droit de poser de telles questions»

Autant de thèmes qui ont indigné de nombreux internautes.

Terra Nova a immédiatement réagi, par la voix de son directeur Thierry Pech, qui fustige sur France Info, une polémique «ridicule».

«Terra Nova est connu pour des positions en faveur du droit d'asile, d'une politique plus ouverte en matière migratoire. Et aujourd'hui, on nous fait un procès en racisme, c'est absurde.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles