Brégançon : la piscine du couple Macron permettra de faire des économies, pour le porte-parole du gouvernement

«Chaque année, le Fort de Brégançon coûtait 200.000 euros à l'Etat. Désormais, il coûtera 150.000 euros à l'Etat», a affirmé Benjamin Griveaux[AFP - Image d'illustration]

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a réagi à la polémique autour de la piscine que le couple Macron veut installer au fort de Bregançon (Var), ce vendredi sur les ondes de Radio Classique.

Benjamin Griveaux a brandi l'argument des économies budgétaires. «Chaque année, le Fort de Brégançon coûtait 200.000 euros à l'Etat. Désormais, il coûtera 150.000 euros à l'Etat. C'est dans cette enveloppe qu'elle sera financée cette piscine, donc 50 000 euros de moins par an», a commencé par affirmer le porte-parole.

«Lorsque le président de la République, est à Brégançon et se rend sur la plage, il y a 11 gendarmes mobilisés, des sauveteurs en mer qui sont sans doute plus utiles sur les plages du sud de la France que pour assurer la sécurité du président», a poursuivi Benjamin Griveaux.

Jeudi, Emmanuel Macron, en visite dans le Finistère, s'est agacé des questions des journalistes sur la piscine hors-sol qu'il prévoit de construire à Brégançon en leur conseillant à demi-mot de s'intéresser aux sujets de son déplacement plutôt qu'à cette polémique.

La construction de la piscine pourrait s'achever fin juillet.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles