Grève SNCF : le taux de grévistes tombe sous les 10%

A l'inverse, le plus haut niveau date du premier jour de la grève, le 3 avril, avec 33,9% de grévistes. A l'inverse, le plus haut niveau date du premier jour de la grève, le 3 avril, avec 33,9% de grévistes. [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives]

Le taux de grévistes à la SNCF a glissé vendredi sous les 10%, tombant à 9,87%, tandis que celui des conducteurs est passé sous la barre des 40%, s'inscrivant à 37,9%, selon la direction..

Ce sont les plus bas niveaux de participation à la grève contre la réforme ferroviaire depuis le lancement le 3 avril du calendrier par épisodes de deux jours de grève sur cinq. 

En ce 33e jour de ce mouvement, parmi les personnels indispensables à la circulation des trains, 31,6% des contrôleurs et 14,2% des aiguilleurs étaient en grève en milieu de matinée, leurs plus bas niveaux également. Ce mouvement doit s'achever la semaine prochaine.

Le taux de grévistes à la SNCF était tombé à 10,80% lundi 18 juin. Le précédent taux le plus bas (12,78%) avait été enregistré le mercredi 13 juin. A l'inverse, le plus haut niveau date du premier jour de la grève, le 3 avril, avec 33,9% de grévistes.

Pour ce premier jour des épreuves écrites du bac, la CFDT Cheminots avait décidé une suspension partielle du mouvement, appelant à faire rouler les Transilien (dont RER) et TER afin de ne pas pénaliser les candidats. Quatrième syndicat représentatif de la SNCF, la CFDT Cheminots représente «30% des conducteurs» de trains, avait affirmé son secrétaire général, Didier Aubert.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles