Les sites français candidats au patrimoine de l'Unesco

Haut lieu tectonique, la Chaîne des puys - faille de Limagne fait partie des sites postulant au patrimoine de l'Unesco. Haut lieu tectonique, la Chaîne des puys - faille de Limagne fait partie des sites postulant au patrimoine de l'Unesco. [© capture Twitter @chainedespuys]

La culture et la nature mises à l'honneur. Le Comité du Patrimoine mondial se réunit du 24 juin au 4 juillet à Bahreïn pour choisir les nouveaux sites qui intègreront la Liste du patrimoine universel de l'Unesco. Parmi les trente lieux prétendants au titre, trois sont français.

La chaîne des puys - faille de Limagne

Un haut lieu tectonique. Depuis plus de dix ans, le département du Puy-de-Dôme porte la candidature de ce site. Parallèle à la Chaîne des puys, la faille de Limagne, née il y a 35 millions d'années, s'étend sur trente kilomètres de long, formant comme un mur végétal de 700 mètres de haut qui sépare naturellement les quelque 80 volcans et la plaine de Limagne, où se situe la ville de Clermont-Ferrand.

Si tous ces volcans offrent un panorama et une richesse indéniable, c'est la diversité du paysage avec les puys, la faille et le rift, qui fait que l'endroit est extraordinaire. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a d'ailleurs émis un avis favorable pour inscrire cette année le site auvergnat au patrimoine de l'Unesco.

Les sites funéraires et mémoriels de la première guerre mondiale (front ouest)

Cette candidature est transnationale, déposée conjointement avec la Belgique. De Mulhouse à Bruxelles, en passant par Verdun, pas moins de 139 sites composent le lieu : 96 sont situés en France, 27 en Flandre et 16 en Wallonie. Les monuments aux morts, les cimetières militaires ou encore des cryptes jonchent ce site qui témoigne de la tragédie de ce premier conflit mondial et du culte des morts qu'il a engendré.

Ainsi, chaque défunt dispose désormais d'une sépulture ou, au moins, d'un lieu où son nom est inscrit pour lui rendre hommage. Un lieu qui revêt désormais une dimension internationale, tant les soldats tombés au combat venaient du monde entier.

Nîmes, l'Antiquité au présent

La candidature de Nimes s'articule autour des influences qu'a eu l'Antiquité sur l'urbanisme de la ville au fil des siècles. Les monuments romains de l'époque sont en effet à la fois des modèles et des points d'ancrage autour desquels s'est construit l'espace urbain. Une architecture antique qui a donné à la ville son identité, sa personnalité et sa singularité, lui conférant une haute valeur universelle.

S'ils sont sélectionnés, ces trois lieux rejoindraient le cercle fermé des sites français inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco, tels que la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, la cathédrale de Chartres, le centre historique d'Avignon, les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, le Mont-Saint-Michel, Versailles, ou encore les sites préhistoriques où se trouve la grotte de Lascaux. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles