Meurtre d'Alexia Daval : Jonathann Daval nie toujours avoir brûlé le corps de sa femme

Selon des sources concordantes, Jonathann Daval, qui a avoué avoir étranglé son épouse Alexia en Haute-Saône en octobre 2017, a de nouveau été entendu par le juge d’instruction mercredi 27 juin, à Besançon.

Il s'agit de la deuxième audition de l'informaticien de 34 ans depuis sa mise en examen en janvier dernier pour «meurtre sur conjoint». L’homme, qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité, nie toujours avoir brûlé le corps de son épouse, retrouvée morte, le corps partiellement brûlé, dans le bois d’Esmoulins, non loin du domicile du couple près de Gray.

Jonathann Daval a-t-il eu un complice ?

Jonathann Daval avait expliqué, après une dispute conjugale qui aurait tourné au meurtre, avoir mis des chaussures de course aux pieds de son épouse, afin de faire croire qu’elle avait été tuée durant son jogging hebdomadaire, puis avoir recouvert son corps d’un drap et l’avoir déposé en forêt. Mais déjà, en janvier dernier, l’homme niait avoir brûlé son cadavre. Pour l’avocat des parents de la victime, cette version ne collait pas.

«Jonathann a peut-être avoué ce qu’on voulait entendre de lui. Je ne doute pas qu’il soit dans le générique, mais à quelle place ? A-t-il bénéficié d’un complice ou d’un coauteur ? La qualification de meurtre sur conjoint va-t-elle se transformer en assassinat, en raison d’une préméditation ?», se demandait, en février dernier, le pénaliste.

Auprès des parents d’Alexia, comme auprès du public, l’homme s'était présenté en mari éploré. Il avait finalement avoué le crime à la fin de sa garde à vue en janvier, acculé par des preuves scientifiques irréfutables.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles