Une appli pour indiquer où se mettre à l’abri de la chaleur à Paris

Paris souhaite renseigner les habitants sur tous les bons gestes en cas de fortes chaleurs mais aussi leur indiquer les îlots de fraîcheur diurnes et nocturnes. [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Le soleil est de retour dans la capitale, et il tape fort. Pour savoir où se rafraîchir à Paris, notamment ce week-end où le mercure dépassera les 30°, la ville lance, ce vendredi 29 juin, une application smartphone «spéciale canicule» intitulée «Extrema Paris».

Paris est très minérale et la chaussée, en goudron ou pierre, renvoie la chaleur, notamment la nuit. L’idée est donc de renseigner les habitants sur tous les bons gestes à adopter en cas de fortes chaleurs, mais aussi leur indiquer les îlots de fraîcheur diurnes et nocturnes.

Bibliothèques climatisées, jardins, églises, plans d'eau ou mêmes tunnels... L'application Extrema Paris répertorie environ 800 coins frais dans la capitale, et les endroits sont géolocalisables via son téléphone.

Le lancement de cette application n’est pas anodin, puisque Paris entend éviter la catastrophe de l’année 2003, avec 15.000 décès en France liés à la canicule, dont 500 à Paris.

La fraîcheur dans le viseur

«L'objectif, dans les années qui viennent, c'est vraiment de transformer la ville pour qu'elle soit rafraîchie de manière plus naturelle, avec des projets de végétalisation, un gros programme qui va se développer avec des brumisateurs, des solutions innovantes de rafraîchissement», explique l'adjointe au maire Célia Blauel à Franceinfo.

Si toutes les personnes âgées ou les enfants ne possèdent pas un smartphone leur permettant de connaître les lieux frais, l'application peut indiquer aux utilisateurs s’il est préférable de passer voir cette personne ou l’appeler pour lui donner des conseils.

La climatisation, en revanche, n'est pas encensée, car elle a beau rafraîchir l’air intérieur, elle réchauffe surtout l’air extérieur, en entraînant une surconsommation électrique, des émissions de CO2... et, à l'arrivée, encore plus de réchauffement climatique.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles