Dijon : le prix du pot de moutarde flambe

Incontournable pour accompagner les plats, la moutarde pourrait se faire de plus rare. [CC / Like_the_Grand_Canyon]

Condiment incontournable en cuisine, la moutarde pourrait bien se faire de plus en plus rare dans nos assiettes à l'avenir. En cause : son prix qui n'en finit plus de grimper.

Le Bien Public, le quotidien de Dijon, a tiré la sonnette d'alarme dans son édition du lundi 2 juillet.

Consacrant sa Une à ce sujet important pour l'activité économique de la région, les usines de Côte d'Or produisent pas moins de 90.000 tonnes de moutarde chaque année - c'est 85% de la production française pour un chiffre d'affaires annuel de 150 millions d'euros - le journal avance deux raisons principales au phénomène.

Première explication, les intempéries au Canada, car la moutarde de Dijon est faite, pour 70 %, à base de graines venues du pays à la feuille d'érable.

Or, ce dernier a été confronté, l'année dernière, à de très violentes intempéries. Les récoltes ont par conséquent été beaucoup plus faibles qu'à l'accoutumée et, mécaniquement, les prix ont augmenté.

L'autre raison trouve, elle, son origine dans la flambée des prix des emballages. Le verre qui sert à produire les pots a en effet vu son coût exploser du fait de l'augmentation des prix de l'énergie.

Et pour couronner le tout, le prix du carton qui sert à transporter la marchandise, a également flambé à cause d'une demande de plus en plus forte notamment en raison des ventes sur internet.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles