Meurtre d'Alexia Daval : son mari Jonathann nie l'avoir tuée

Jonathann Daval a accusé son beau-frère, Grégory Gay, d'avoir étranglé sa femme au domicile de ses parents. [SEBASTIEN BOZON / AFP]

Jonathann Daval, informaticien de 34 ans, qui avait reconnu dans un premier temps avoir étranglé sa femme, Alexia, fin octobre en Haute-Saône, a contesté les faits lors de son audition par un juge d'instruction à sa demande mercredi dernier, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête.

Selon cette même source, le mari d'Alexia Daval a reconnu avoir été présent sur les lieux, mais n'avoir pas assisté directement au meurtre de son épouse, âgée de 29 ans.

Il a accusé son beau-frère, Grégory Gay, d'avoir étranglé la victime au domicile de ses parents dans la nuit du 27 au 28 octobre.

Des déclarations «très graves»

«Alors qu'il s'était jusqu'ici très peu exprimé sur les faits et que ses propos ne correspondaient en rien aux constatations matérielles du dossier, il a souhaité être réentendu une troisième fois», a confié au quotidien régional L'Est Républicain, Me Florand, l'avocat des parents d'Alexia Daval. «On s'en réjouissait, en ce sens qu'il aurait pu ne pas en dire davantage jusqu'au procès ou se rétracter. Au lieu de quoi il a fait de longues déclarations à l'issue desquelles il évoque un huis clos familial et un certain nombre de complicités. À ce stade de l'instruction, ces déclarations très graves devront donner lieu à des vérifications précises. Car en l'état, elles ne sont absolument pas corroborées par les éléments de la procédure».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles