Virginie Calmels dit avoir subi des «menaces» de la part de Laurent Wauquiez

Limogée de la vice-présidence du parti en juin dernier, Virginie Calmels est revenue sur ses relations orageuses avec Laurent Wauquiez. [JOEL SAGET / AFP]

Des relations exécrables. Dans une interview au Point, Virginie Calmels, ex-vice présidente de Républicains, fustige le comportement du leader du parti, Laurent Wauquiez.

En mars dernier, après avoir critiqué le Front national sur les réseaux sociaux, Virginie Calmels, est convoquée par Laurent Wauquiez.

«C'est une scène très violente. Il est dans l'intimidation, la menace. Le ton monte très fort, cela ne se termine pas bien», rapporte ainsi Calmels.

Et de poursuivre : «'Tu es tarée d'avoir fait un tweet comme ça !', me dit-il. J'ai cru qu'il allait en venir aux mains». Après ce rendez-vous, l'ex-responsable politique leur relation se dégrade, jusqu'à en devenir «électrique». 

«La boule au ventre»

«On entre dans un rapport inamical. J'ai la boule au ventre rien qu'à l'idée d'aller dans son bureau. Je me dis qu'il est peut-être d'une grande brutalité et sans limites, il m'inquiète», explique Virginie Calmels.

Des mots qui ont fait bondir l'entourage de Laurent Wauquiez. Pour Lydia Guirous, l'une des porte-parole des Républicains «Virginie se perd avec de telles accusations», quand l'autre porte-parole, Laurence Saillet, estime «impossible d'imaginer Laurent Wauquiez dans l'agressivité, encore moins avce une femme». 

Laurent Wauquiez avait limogé Virginie Calmels en juin dernier. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles