Paris : un dispositif de sécurité «exceptionnel» pour les festivités du week-end dans la capitale

Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a annoncé, jeudi 12 juillet, l'important dispositif de sécurité qui sera déployé à Paris, dans le cadre du défilé du 14 juillet, mais également de la finale de la coupe du monde de football le 15 juillet.

«Tout est mis en oeuvre pour que les Français puissent vivre ces moments de fête en toute sérénité malgré le contexte de menace qui s'établit toujours à un haut niveau», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse au ministère.

C'est un «dispositif exceptionnel» qui va être déployé ce week-end, au coeur de la capitale. Ce sont les termes de Michel Delpuech, le préfet de police de Paris, qui a détaillé ce jeudi, l'ensemble des mesures de sécurité prises pour l'organisation de ces deux événements.

Le préfet a souligné que la mobilisation des forces de l'ordre et des équipes d'urgence était «générale», rappelant que le pays et plus particulièrement la capitale se trouvait dans un «contexte où la menance terroriste est avérée».

Pour lui, l'objectif est donc avant tout de «garantir le bon déroulement de ces événements», que «que les fêtes se passent dans le meilleur état d’esprit et ne soient pas gâchées par des drames».

Pour ce faire, un important dispositif de sécurité sera mis en place tout le week-end, avec 12.200 membres des forces de l'ordre mobilisés, et 2.200 sapeurs-pompiers de la brigade parisienne. Soit près de 15.000 personnes déployées.

mesures de sécurisation générale 

Un dispositif préventif va être déployé dès jeudi soir, où des initiatives seront prises en terme de prévention, selon le préfet de police. Ce dernier a notamment évoqué la possibilité de demander aux bailleurs de la ville, ainsi qu'aux chefs de chantier de bien penser à ramasser leurs poubelles etc... «afin d'éviter que se trouvent, sur la voie publique, des objets qui puissent être enflammés».

Par ailleurs, des arrêtés préfectoraux ont déjà été signés, portant interdiction ou restriction en matière de transports de carburant, ainsi qu'en matière de vente et de consommation d’alcool sur la voie publique.

Enfin, une vigilance particulière sera apportée dans les transports, et ce, à l'échelle de la région. Au total, 3.000 membres des forces de l'ordre seront dédiés à cette mission.

14 juillet

Si le défilé du 14 juillet est un «classique» en terme d'organisation, le préfet compte pourtant user d'un «outil juridique nouveau». Ce dispositif de périmètre de protection – qui permet de contrôler l’accès à des territoires particuliers avec palpations et contrôles visuels – sera donc mis en place. 

Le bas des Champs-Elysées sera réservé aux personnes munies d'une invitation. Et un dispositif anti-drone sera également déployé. La BRI (Brigade de recherche et d'intervention), sera basée au 36 quai des orfèvres,  prête à intervenir.

Des mesures d’interdiction de stationnement seront à respecter, alors que le préfet conseille d'éviter fortement «de se déplacer en voiture dans ce secteur», et «d'accéder à la zone par le métro, via les stations restées ouvertes», en prévoyant d'arriver dès 9h, «voire 8h».

Le soir, les mesures prises dans le cadre du concert et du spectacle pyrotechnique seront identiques. Un périmètre de protection sera mis en place et tous les spectateurs seront contrôlés, avant d'accéder à la zone sécurisée par les plots anti voiture-bélier.

Au total, 2.200 forces de l'ordre, sapeurs-pompiers et membres d'associations (Croix-Rouge, Ordre de Malte...) encadreront la zone d'exclusion. Enfin, ces mesures seront complétées d'un dispositif dédié aux enfants perdus.

15 juillet

Dans le cadre de la diffusion du match de la finale de la Coupe du monde de football et de l'organisation d'une fan zone, sur le Champs-de-Mars (7e), un immense périmètre d'interdiction de circulation sera déployé depuis le la porte Maillot (16e) jusqu'au jardin des Tuileries (1er), en passant par l'Ecole militaire (7e).

Sachant que le préfet a rappelé qu'une jauge maximale de 90.000 spectateurs a été imposée. Plus de 400 agents de sécurité privée – recrutés par la mairie de Paris qui organise l'événement – procèderont à des comptages.

L'accès à cette fan zone se fera via six entrées distinctes (trois de chaque côté), avec une ouverture prévue le plus tôt possible, à partir de 13h, alors que des mesures d'interdiction et de restriction de circulation seront prises en amont, afin d’éviter les risques.

Le risque majeur est la cohabitation de la foule de piétons joyeux et festifs avec les véhicules automobilesMichel Delpuech, préfet de police de Paris

Pour le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, le risque majeur est la cohabitation d'une foule de piétons joyeux et festifs avec les véhicules automobiles. «Si notre équipe gagne, nous ferons en sorte d'interdire la circulation, et un périmètre beaucoup plus vaste que ce que nous avons fait mardi sera établi», a-t-il détaillé.

Par ailleurs, et pour éviter que des supporters ne montent à nouveau sur les toits des bus parisiens, la RATP interrompra la circulation des lignes de bus concernées. Ce sont des mesures qui n'avait jamais été mises en œuvre auparavant, avec le déploiement de 4.000 membres des forces de l'ordre, 400 personnels de secours, en plus des 400 agents de sécurité de la mairie.

Enfin, les pétards, fumigènes et autres bouteilles en verre seront interdits, alors que des dispositifs de sécurisation sur les sites comme la place de la Bastille et de la République et ailleurs seront possibles. 

Réussir la fête et faire en sorte qu'elle se déroule bien,

telle est la ligne de conduite
Michel Delpuech, préfet de police de Paris

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles