Mounir Mahjoubi pose avec son compagnon dans Paris Match, une première pour un ministre

Le secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, avait évoqué son homosexualité en mai. Le secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, avait évoqué son homosexualité en mai.[JACQUES DEMARTHON / AFP]

Le secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, a posé pour le magazine Paris Match avec son compagnon, une première pour un membre gay du gouvernement. 

Deux mois après avoir révélé son orientation sexuelle, dans un subtil tweet posté à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie, le ministre a confié à l'hebdomadaire, à paraître mercredi 18 juillet, être «parfaitement en paix» et «très amoureux». 

Mounir Mahjoubi, 34 ans, et Mickaël Jozefowicz, 31 ans, ont pris la pose dans leur appartement du 19e arrondissement de Paris. Aujourd'hui pacsés, ils se sont rencontrés il y a treize ans, alors qu'ils étaient encore étudiants. 

L'association SOS Homophobie a salué, sur Twitter, l'article de Paris Match, qui «contribue à la visibilité et à la banalisation de l'homosexualité dans notre société et donne un exemple positif pour toutes les personnes LGBT».

Plus critique, le site engagé Komitid a regretté une mise en scène «un peu pudique» (les photos montrent les deux hommes en train de ranger leur bibliothèque), soupçonnant le magazine de traiter «différemment un couple homo et un couple hétéro».

L'identité de son compagnon n'est, par ailleurs, pas la seule révélation livrée par Mounir Mahjoubi dans cet article. Le député de Paris a en effet également reconnu avoir été «sollicité» pour prendre la tête d'une candidature LREM à la mairie de la capitale en 2020. «Si je suis en situation de rendre à Paris tout ce que cette ville m'a apportée, je le ferais», a-t-il affirmé. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles