Paris : dans les coulisses des travaux du RER C

A droite, les anciens rails ont déjà été retirés pour laisser place aux nouveaux.[© PLB / CNEWS]

Comme tous les étés, le RER C se refait une beauté. Jusqu'au 25 août, de grands travaux y sont effectués afin de remplacer les rails, à titre préventif, et surtout désamianter la station Saint-Michel, durement touchée par les crues de cet hiver. Immersion au coeur du chantier.

A l'ombre du soleil, dans le tunnel intramuros du RER C, un important chantier de remplacement de rails a en effet commencé depuis mi-juillet. Au total, 5,3 km de rails usés sont en train d'être remplacés entre les stations Saint-Michel-Notre-Dame et vers l'Avenue du Président Kennedy. 

Chaque année, SNCF Transilien remplace d'ailleurs près de 10 % des rails du RER C dans le cadre de son plan plurianuel de maintenance, et cela, à titre préventif. Le but étant, selon Daniel Gardeux, le directeur maintenance et travaux des infrastructures de la ligne C, «d'éviter qu'un incident ne survienne et pénalise les voyageurs».

«Depuis 2016, et en moins de 3 ans, on a divisé par deux le nombres d'incidents impactant les voyageurs [retards ou annulations de trains, ndlr]», a-t-il ainsi expliqué, soulignant que le RER C est le plus usité en termes de «circulation commerciale».

Le désamiantage de la station Saint-Michel-Notre-Dame

Durement touchée par les crues successives de la Seine, en janvier dernier, la station du RER C Saint-Michel-Notre-Dame avait subi d'importants dégâts. Un décollement de la voûte, au plafond de la station, avait notamment été constaté.

Celle-ci, qui se trouve au-dessus des voies et des quais, est composée d'amiante. Un revêtement autrefois utilisé pour ces qualités phoniques et ignifugeantes, mais désormais obsolètes. Le gros du chantier consiste donc à décoller entièrement la partie amiantée, sur le haut des murs et au plafond.

capture_decran_2018-07-25_a_18.02.01.png

Pour cela, les équipes de la SNCF ont dû rendre étanche la station, en créant une «bulle» capable d'isoler parfaitement la station, avant d'entamer le chantier de retrait d'une durée de six semaines. «Dès aujourd'hui, après les tests "fumée", nous sommes partis pour quatre semaines consécutives de travaux de désamiantage, jusqu'au 19 août au soir», a détaillé Daniel Gardeux. 

Et si le trafic doit reprendre le 25 août sur le RER C, la gare Saint-Michel-Notre-Dame sera quant à elle fermée au public jusqu'à début septembre, puisqu'une semaine de travaux supplémentaire est nécessaire pour préparer l'accueil et l'information voyageur. Il faudra donc attendre le 2 septembre, pour emprunter un RER à cette station. 

D'autres activités de maintenance

Dans le cadre de ces travaux d'été, «d'autres activités de maintenance» sont également prévue, notamment avec la mise en place de capteurs de télésurveillance ou le remplacement des unités lumineuses des signaux. Entre eux, les agents SNCF parlent de «modernisation», lors de ces coupures d’été – autrefois nommées "opération castor" – afin de renforcer la structure du tunnel du RER C, construit à la fin du 19e siècle. 

Pour la première fois depuis des années, il n'y aura pas d'opération de cloutage, ni de consolidation du tunnel intramuros du RER C, puisque des pieux ont été installés en nombre suffisant pour contenir les risques liés aux crues et autres usures du temps. 

Et pour que les voyageurs soient le moins impactés possible, des bus de subsitution ont été mis en place, et d'autres ont été renforcés. Comme c'est le cas pour le PC1, qui doit passer toutes les 4/5 minutes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles