Fin de la prise d'otage à la prison de Salon-de-Provence : l'infirmière libérée

Illustration - Une infirmière psychiatrique est actuellement prise en otage par un détenu au centre de détention de Salon-de-Provence[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

L'infirmière psychiatrique prise en otage lundi après-midi par un détenu au centre pénitentiaire de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) a été libérée à 18H25, a-t-on appris de sources pénitentiaire et syndicale.

Le détenu s'est rendu de lui-même à un officier de policier judiciaire et a libéré la soignante qu'il retenait sous la menace d'une arme artisanale depuis 15H30. «L'infirmière n'est pas blessée physiquement», a précisé l'administration pénitentiaire dans un communiqué.

Le preneur d'otage, condamné à des longues peines pour des faits de violences à plusieurs reprises, menacait l'infirmière avec une «arme artisanale».

«Il n'est pas incarcéré pour faits de terrorisme, ni suivi au titre de la radicalisation», avait précisé l'administration pénitentiaire, ajoutant que les équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) étaient arrivées sur le site.

Cette prise d'otage survenait dans un contexte particulier, avec la spectaculaire évasion du braqueur Redoine Faïd le 1er juillet de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, mais également l'évasion de deux détenus, par les toits, de la prison de Colmar. 

La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a annoncé une réorganisation de l'administration pénitentiaire à l'occasion de la présentation d'un rapport de l'inspection générale de la justice sur l'évasion de Redoine Faïd.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles