Le chef Joël Robuchon est décédé

Le chef français Joël Robuchon est décédé ce lundi à 11h à Genève (Suisse), selon le Figaro. Il était âgé de 73 ans. 

Il luttait depuis plusieurs années contre un cancer. Il avait été opéré l'année dernière d'une tumeur au pancréas qui l'avait considérablement affaibli.

Au cours de sa carrière, le cuisinier au 32 étoiles n'aura jamais cessé d'innover. Ces dernières années, il avait développé une cuisine plus saine, sans graisse ni sucre, qui sans être végétarienne privilégiait les légumes et la cuisson à la vapeur.

Il avait commencé sa carrière de chef à l'âge de 29 ans, au Concorde Lafayette, en 1974. Il y dirigeait alors une équipe de 90 cuisiniers.

Après avoir été décoré du titre de meilleur ouvrier de France en 1976, il décroche ses deux premières étoiles en 1978, en tant que chef cuisinier de l'hôtel Nikko. Il obtiendra ensuite sa troisième étoile à l atête de son propre restaurant, le Jamin, en 1984.

Il accèdera à la consécration dès 1990 lorsque le Gault & Millau le désigne « cuisinier du siècle », mais décide d'abandonner la restauration en 1996, à l'âge de 51 ans. 

Après avoir rendu ses étoiles et s'être installé en Espagne, il redécouvre les plaisirs simples, loin de la haute gastronomie. Inspiré par les bar à tapas, il va développer le concept de l'Atelier, qu'il dupliquera partout dans le monde, de Paris à Tokyo.

Passionné par le Japon, il avait ouvert un salon de thé-restaurant-pâtisserie-bar à saké à Paris au printemps dernier, qui restera son dernier projet à avoir vu le jour de son vivant. 

 

 

À suivre aussi

Réseaux sociaux Une Britannique publie une photo de sa «première raclette» sur Twitter, les internautes français crient au scandale
food Le deuxième meilleur restaurant du monde est à Paris selon TripAdvisor
food 5 plats incontournables des plus grands chefs

Ailleurs sur le web

Derniers articles