Jura : un homme se suicide avec l'arme de service d'un gendarme

L'homme, connu des services de police pour du trafic de stupéfiants et une conduite en état d'ivresse, avait tenu des propos suicidaires à son entourages ces derniers temps[KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Mardi 7 août, dans les environs de Salins-les-Bains (Jura), un homme s'est emparé de l'arme d'un gendarme avant de mettre fin à ses jours. 

L'homme, âgé de 38 ans, s'était scarifié et tenait des propos incohérents quand les gendarmes sont intervenus pour le maîtriser, selon les informations du parquet. 

Pas d'antécédents psychiatriques

Après avoir semblé se calmer, il se serait jeté sur l'un des gendarmes réservistes pour lui subtiliser son arme de service, avant de se tirer une balle dans la tempe. 

Un enquête pour déterminer les cause de sa mort a été ouverte. «La thèse du suicide» est privilégiée, a indiqué le procureur, Jean-Luc Lennon. «Il n'y a pas eu d'erreur des gendarmes», a-t-il tenu à préciser. 

Une autopsie aura lieu vendredi, et des analyses toxicologiques seront réalisées pour savoir si l'homme, qui n'avait pas d'antécédents psychiatriques, était sous l'emprise de stupéfiants. 

Connu des services de police

D'après les informations de France Bleu, l'individu ne s'était pas présenté à son travail depuis lundi. Il a quitté son domicile de Pontarlier (Doubs), où il vivait seul, mardi vers 10h30. Il était vêtu d'un bermuda, et saignait aux poignets et au torse. En chemin vers Salins-les-Bains, il a volé une voiture sous la menace d'un couteau, avant de faire un accident et de tenter d'en voler une seconde, sans succès. 

Des traces de son propre sang ont été retrouvées à son domicile. Le trentenaire, connu des services de police pour du trafic de stupéfiants et une conduite en état d'ivresse, avait tenu des propos suicidaires à son entourages ces derniers temps. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles