Intempéries dans le Gard : mise en examen de deux responsables de la colonie allemande

Les deux responsables allemands de la colonie de vacances installée sans autorisation à Saint-Julien-de-Peyrolas (Gard) ont été mis en examen, a annoncé samedi à l'AFP le parquet de Nîmes.

Pour rappel, neuf enfants ont été légèrement blessés par la montée des eaux jeudi et un homme a disparu.

Le président et du vice-président allemands de l'association Jugendförderung Saint-Antonius, propriétaire du terrain de camping de la colonie, ont été mis en examen pour «blessures involontaires aggravées par la mise en danger d'autrui», conformément aux réquisitions, a poursuivi le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel.

Vendredi 10 août, le procureur de Nîmes avait annoncé que deux personnes avaient été placées en garde à vue dans le cadre d'une enquête. 

Un homme toujours disparu

L'homme porté disparu, un Allemand âgé de 66 ans, participait à l'encadrement d'une colonie de vacances évacuée à Saint-Julien-de-Peyrolas à cause d'orages violents.

Il s'était réfugié dans sa caravane qui a été emportée et retrouvée «vide et disloquée» en bordure de l'Ardèche près du camping, a indiqué la gendarmerie. La rivière a débordé de son lit à plusieurs endroits et présentait jeudi après-midi un débit boueux et violent.

Un enfant, en hypothermie, présent à la colonie de vacances où séjournaient des enfants allemands, ainsi que trois personnes légèrement blessées, ont été hospitalisées à Bagnols-sur-Cèze.

«Au total, 160 personnes étaient affectées par ces intempéries dans trois campings et centre de vacances en bordure de l'Ardèche, dont 80 plus sérieusement. Toutes ont été mises hors de danger», a déclaré à l'AFP le commandant Jérôme Tallaron, du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) 30.

267 pompiers mobilisés

A la mi-journée, une vingtaine de personnes étaient encore bloquées et ne pouvaient être hélitreuillées en raison du déluge. Vers 14H00, ces mises en sécurité s'effectuaient à pied grâce à des équipes de «sauveteurs aquatiques» avec des équipements spécialisés.

En tout, 267 pompiers dont des renforts des Bouches-du-Rhône, de l'Hérault et du Vaucluse, ainsi que quatre hélicoptères, ont été mobilisés pour cette opération de sauvetage. Les routes départementales 901 et 980 ont été coupées à la circulation, les pompiers demandant à la population de ne pas se rendre sur les lieux afin de ne pas gêner l'action des secours.

Selon le ministère de l'Intérieur, 1.600 personnes, principalement des campeurs ont été évacuées par mesures de précaution, en Ardèche, dans le Gard et la Drôme.

A 22H00, la vigilance orange aux pluies inondations avait été levée dans les six derniers départements, a annoncé Météo France. Les orages s'évacuent désormais en mer, précise le bulletin. Dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et jusque dans l'ouest du Var 80 à 140 mm de pluie sont tombés dans la journée, précise-t-il.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles