Après avoir traité Nicolas Hulot de «trouillard de première classe», Brigitte Bardot en remet une couche

Après avoir critiqué son travail au gouvernement, Brigitte Bardot a publié les propos tenus par Nicolas Hulot lors d'une conversation téléphonique. Une offensive de plus contre le ministre de la Transition écologique et solidaire qui a qualifié ses déclarations de «manipulatoires».

Brigitte Bardot avait en effet violemment pris à partie l'ancien présentateur télé dans un entretien donné à Var Matin samedi 11 août. «Lui qui est ministre, il agit comme s'il n'avait aucun pouvoir, avait asséné Brigitte Bardot. C'est un trouillard de première classe. Un indécis. Un type qui ne sert à rien.» L'ex-actrice star estime que Nicolas Hulot devrait arbitrer seul sur les quotas de chasse traditionnelle et non pas lancer de concertation publique comme il l'a fait.

Mais l'histoire ne s'est pas arrêté là puisque Brigitte Bardot a révélé dans un tweet publié dimanche 12 août que Nicolas Hulot l'avait contactée en réaction à ses attaques. L'ancienne actrice a affirmé avoir reçu un appel «d'un Nicolas Hulot en rage en me traitant de lâche, de mielleuse vis-à-vis du Président (Macron, ndlr)». 

BB a également déclaré que Nicolas Hulot lui aurait dit qu'il était impuissant car ses dossiers étaient «bloqués par l'Elysée». 

Sollicité par l'AFP, l'entourage du ministre a affirmé que celui-ci estimait qu'il s'agissait de «propos manipulatoires issus d'une conversation privée», qualifiant les déclarations de Brigitte Bardot d'«injurieuses». 

«Des polémiques stériles et démagogiques»

«Le Ministre se concentre sur son action au service des Français et de la planète et ne veut pas rentrer dans des polémiques stériles et démagogiques», a-t-on ajouté. L'ancienne star a également affirmé que le ministre lui avait «proposé de prouver (son) courage en venant avec lui réintroduire des ours dans les Pyrénées». «Je lui ai rétorqué que j'étais contre la réintroduction d'ours qui allaient se faire flinguer! et j'ai raccroché», a-t-elle assuré. 

Ce n'est pas la première fois que Brigitte Bardot s'en prend à Nicolas Hulot, dont elle avait pourtant salué la nomination. Dans une interview au Monde en janvier, elle avait affirmé avoir plongé dans une «détresse indicible» après la décision de ministre «d'autoriser l'abattage de 40 loups», assurant lui avoir «écrit en le traitant de tous les noms».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles