Incendie à Aubervilliers : l'hypothèse d'un court-circuit privilégiée

Le bâtiment, qui abritait une supérette au rez-de-chaussée, n’était pas autorisée à servir de logement.[THOMAS SAMSON / AFP]

L’enquête sur l’incendie survenu dimanche à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) privilégie l’hypothèse d’un court-circuit, selon une source proche, citée par l’AFP.

Un court-circuit qui, selon les enquêteurs de la Sureté territoriale, pourrait avoir été provoqué par un climatiseur portatif. L’installation électrique du bâtiment était par ailleurs «vétuste», selon une source proche de l’enquête.

Le parquet de Bobigny, contacté par l’AFP, a toutefois précisé que les investigations étaient toujours en cours pour déterminer précisément les causes du sinistre.

Comme l’avait précisé la maire d’Aubervilliers dès lundi, le bâtiment, qui abritait une supérette au rez-de-chaussée, n’était pas autorisée à servir de logement, le bail signé en 2015 entre le propriétaire et le gérant de l’épicerie étant strictement commercial.

Une donnée qui n’avait pas empêché ce père de quatre enfants d’y loger sa famille, mais également, au moment du drame, ses beaux-parents, sa belle-sœur et ses deux enfants.

Huit personnes, dont cinq enfants, étaient encore hospitalisées, ce jeudi. Parmi elles figurent notamment une fillette de quatre ans et sa grand-mère, qui se trouve entre la vie et la mort.

Ce grave incendie est le deuxième en moins d’un mois à Aubervilliers après celui qui, à la fin du mois de juillet, avait tué une mère enceinte et ses trois enfants, âgés de 18 mois à 6 ans.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles