Loire-Atlantique : polémique après l'exhibition d'un bébé tigre dans un supermarché

La municipalité de Guérande, qui a autorisé le cirque Zavatta Douchet à s'installer sur sa commune, a assuré ne «pas être au courant de ce qu’il se passe entre le centre commercial Leclerc et le cirque». [JOCHEN LUEBKE / DPA / AFP - Image d'illustration]

Le 6 août dernier, le cirque Zavatta Douchet a exhibé un bébé tigre tenu en laisse dans la galerie du supermarché Leclerc de Guérande (Loire-Atlantique), provoquant l'émoi de 30 Millions d'amis.

La scène, inhabituelle dans un supermarché, a été photographiée par un internaute et envoyée à l'association de défense des animaux.

Choqué, 30 Millions d'amis a condamné l'exhibition du bébé tigre, qui aurait offusqué «plusieurs témoins». «Je suis navrée qu’un centre Leclerc puisse faire la promotion de ce genre de spectacles en utilisant un pauvre fauve terrorisé», a réagi Reha Hutin, présidente de l'organisation.

De son côté, l'enseigne a déclaré, dans un communiqué publié sur Facebook, avoir «été abusée». «La direction avait prévenu verbalement le 30 juillet le représentant du cirque Zavatta Douchet qu’il n’acceptait pas la venue d’un animal dans le magasin et la galerie marchande», indique la galerie commerciale, s'engageant «à être plus vigilante à l'avenir». «La direction a uniquement consenti à que le cirque vienne chaque lundi matin durant la période estivale faire une présentation de ses numéros et qu’il tienne chaque jour une billetterie sur un stand dédié dans la galerie.»

La municipalité de Guérande, qui a autorisé le cirque Zavatta Douchet à s'installer sur sa commune, a assuré ne «pas être au courant de ce qu’il se passe entre le centre commercial Leclerc et le cirque». La ville précise également «qu’une réflexion sera engagée prochainement au sein du Conseil Municipal concernant l’installation de cirques avec animaux sur la commune».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles