Creuse : un agent de la Caisse retraite profère des insultes racistes sur un répondeur

Suite au tollé provoqué par l'affaire, la Carsat s'est confondue en excuses. [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Une jeune femme a déposé plainte au commissariat de Guéret (Nouvelle-Aquitaine) contre un agent de la Caisse de retraite. Ce dernier a proféré des insultes racistes à son encontre, sans savoir qu'il était en train de laisser un message vocal sur le répondeur de son interlocutrice. 

«J'en peux plus de ces gens de toute façon. Elle pue ! C'est du Daesh creusois, elle est voilée de la tête aux pieds». Particulièrement violents, les propos ont été enregistrés sur le répondeur de Fatiha Martin, dont le sang n'a fait qu'un tour. Un peu plus tôt, la jeune femme avait contacté la Carsat (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) afin d'effectuer une demande d'aide pour sa mère.

Après avoir sèchement rejeté la requête de son interlocutrice par l'intermédiaire d'un message sur son répondeur, l'agent, pensant avoir raccroché, s'est lâché, lançant à un collègue : «T'as vu comme je l'ai calmée celle-la ? », avant de proférer de nombreuses insultes racistes.

Interrogée par France Bleu, la jeune femme, profondément choquée par les insultes, a déclaré : «Je ne veux plus que cela se reproduise, pour moi, pour ma mère, pour tout le monde». 

Alors que le parquet de Guéret a d'ores et déjà ouvert une enquête pour « faits d'injures raciales non publiques», la Carsat n'a pas tardé à publier un communiqué, s'engageant à ce que «la lumière soit faite en interne sur les faits qui se sont produits». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles