Doubs : une prison interdit l'accès aux femmes voilées

Dans la loi française, seuls les niqabs et burkas, qui dissimulent entièrement le visage des femmes qui les portent, sont prohibés (image d'illustration)[MIGUEL MEDINA / AFP]

Une femme qui venait rendre visite à son fils, emprisonné à la maison d'arrêt de Montbéliard (Doubs) a été sommée de retirer son voile, pour respecter une note interne contraire à la loi et diffusée par le directeur de l'établissement.

Les faits se sont produits ce jeudi, rapporte France Bleu.

Au motif de cette note, le surveillant chargé de réguler l'accès au parloir a demandé à cette mère de famille de retirer son couvre-chef. «Je souhaite qu'elle se découvre, pour [apparaître] comme elle se présente sur sa carte d'identité», aurait-il déclaré.

Selon un délégué syndical qui n'était pas présent au moment des faits, les autres surveillants auraient laissé entendre à la visiteuse que le plus important était que son visage demeure visible, voile ou non. De son côté, la soeur du détenu, qui accompagnait leur mère, a déclaré avoir été victime de remarques déplacées de la part du personnel pénitenciaire, ce que démentent les syndicats et l'administration.

Seuls les niqabs et burkas sont interdits par la loi

Dans la loi française, seuls les niqabs et burkas, qui dissimulent entièrement le visage des femmes qui les portent, sont prohibés. Cette note interne est donc contraire à la loi.

Si le supérieur du directeur de la prison, Pascal Vion, a admis une «maladresse par rapport à une instruction qui a été mal rédigée» et un excès de zèle de la part du surveillant concerné, aucun des deux hommes n'a été sanctionné. Pour autant, la note devrait être corrigée et le personnel se verrait gratifié d'un rappel à la loi, croient savoir nos confrères.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles