Pour la mère de Maëlys, Lelandais a prémédité son acte

Les parents de Maëlys, et leur fille, aux funérailles de la fillette, le 2 juin dernier. [ROMAIN LAFABREGUE / AFP]

Un anniversaire tragique. Ce lundi 27 août, un an précisément après la disparition de Maëlys lors d'un mariage en Isère, les parents de la fillette de 8 ans ont décidé de prendre la parole pour exiger des réponses de Nordahl Lelandais, mis en examen pour meurtre.

Ils n'ont aucun doute. C'était un geste prémédité. «Il avait préparé cette action. Il avait déjà assassiné Arthur Noyer et une semaine avant, il a eu une agression sexuelle sur sa petite cousine de 6 ans», explique Jennifer Cleyet-Marrel, la mère de Maëlys, sur RTL.

«Il est venu au mariage en voulant faire du mal»

Et d'insister : «Il est venu au mariage en voulant faire du mal». 

La famille refuse en effet de croire à la thèse de l'accident, avancée par Nordahl Lelandais, en février dernier, lors de ses aveux. 

«On ne donne pas des coups au visage d'une enfant par accident (...). Il donne des versions qui sont les siennes, mais qui ne collent pas toujours avec le déroulement des faits», avance ainsi la famille sur BFMTV.

Elle a souhaité prendre la parole pour fustiger la «prise d'otage» que leur inflige Nordahl Lelandais, en se murant dans le silence depuis février dernier. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles