Braderie de Lille : tout ce qu'il faut savoir sur l'édition 2018

Cette année, le traditionnel tas de moules-frites géant signe son grand retour. [FRANCOIS LO PRESTI / AFP].

Des milliers de stands et de vendeurs, mais aussi des tonnes de frites et de moules. Alors que plus de deux millions de personnes sont attendues à Lille (Nord), ce samedi 1er et dimanche 2 septembre pour la traditionnelle Braderie, voici toutes les infos à connaître sur cet événement, le plus grand du genre en Europe.

un périmètre qui s'élargit

Au rayon des nouveautés de cette année, le pourtour de la Braderie s'agrandit avec l'inclusion de la rue Gambetta, une importante artère commerçante de la capitale des Flandres, de la rue Patou, la rue de Bourgogne et la rue Boileux.

Pour le reste, le tracé comprend 90 % de l'édition 2015 et se concentre dans les quartiers Centre, dans le Vieux-Lille et à Wazemmes.

Par ailleurs, comme en 2017, la Braderie sera réservée aux vendeurs lillois. Les autres, venant de l'extérieur, ont dû s'acquitter d'un droit d'entrée à hauteur de 250 euros.

Après avoir été annulée en 2016 en raison de la menace terroriste, une «déchirure» pour la maire de Lille, Martine Aubry, la Braderie, sera, comme l'an passé, placée sous surveillance renforcée.

Voir en plein écran

A partir de vendredi soir, les conditions pour rentrer dans le périmètre seront ainsi strictement réglementées.

Au total, 29 points de contrôle pour un niveau de sécurité maximal, un an après les attentats de Barcelone où la méthode de la voiture-bélier avait été employée.

Plus de 170 agents municipaux sécuriseront les accès au site. Ils seront épaulés de forces de sécurité supplémentaire attendues au cours du week-end pour contrôler chaque piéton et automobiliste.

Des animations en pagaille

La Braderie de Lille ce n'est pas seulement une affaire de grands puisque les petits peuvent en effet s'improviser eux aussi marchands d'un jour grâce à la Braderie des enfants.

Cette année, elle se tiendra samedi et dimanche, de 8h à 18h (l'an dernier, c'était seulement le samedi). Les enfants pourront toutefois s'inscrire pour une seule journée. L'occasion de vendre et d'acheter des jouets, livres, jeux vidéo, etc. 

Ceux qui préfèrent s'amuser trouveront à coup sûr leur bonheur avec la foire aux manèges. Située sur le Champ de Mars, ils y trouveront auto-tamponneuses, manèges à sensation et une Grande roue.

Par ailleurs, alors qu'il avait disparu depuis quelques années et que la fermeture de l'emblématique restaurant «Aux moules» avait presque condamné cette tradition, la Ville de Lille a décidé de renouer cette année avec le traditionnel tas de moules géant de la place Rihour.

Le principe : que les restaurateurs participent à l'édification d'une gigantesque pyramide de moules, après que celles-ci aient été mangées par leurs clients.

D'après France 3 Hauts-de-France, les coquilles de moules seront ensuite recyclées pour devenir des dalles de carrelage. Mais si certains restaurants annoncent qu'ils vont jouer le jeu, d'autres pourraient ne pas suivre... affaire à suivre.

Au rayon culture, un grand concert d'ouverture est organisé dès le vendredi soir dans la salle du Grand Sud avec notamment Benabar, Jain ou Boulevard des airs...

Cette année, le musée d'Histoire Naturelle propose de son côté une initiative pour le moins insolite :  un faux repas avec les différents animaux présents. Toucan, ourson, émeu et gorille quitteront ainsi leur vitrine pour s’installer à table avec les convives, qui pourront immortaliser en photo ce moment inédit.

Créée il y a deux ans, pour compenser l'annulation de la Braderie classique, la braderie 100 % BD est de retour au Palais des Beaux-Arts, grâce à la présence de bouquinistes et de libraires. Elle se tiendra samedi, de 10 h à 19 h, et dimanche, de 10 h à 18 h.

Enfin, pour les sportifs, le semi-marathon de Lille et le 10 km, courses mises en place par la Métropole européenne de Lille, se dérouleront sur le Grand Boulevard comme en 2017.

Les départs seront donnés respectivement à 9h et 11h, à La Madeleine, avant les mini-tunnels qui passent sous l'avenue du Maréchal Leclerc (tram station «Botanique»).

Des moules-frites à des prix «raisonnables»

Incontournable de la Braderie, la moule-frites vaut bien un encart à elle toute seule. Selon les estimations ce sont d'ailleurs près de 400 tonnes qui vont être englouties au cours du week-end.

L'an dernier, la moule-frites était vendue entre 10 euros et 18 euros selon les établissements. Mais cette année, la mairie de Lille a appelé les restaurateurs à pratiquer des prix raisonnables, soit plus proches des 10 euros que des 18 euros. Rien ne garantit toutefois que son appel soit entendu.

Des moyens de transport renforcés

A l'occasion de la Braderie, la SNCF met à disposition 61 TER supplémentaires par rapport à un week-end normal depuis les villes de toute la région. 

Concernant la voiture, attention car pendant le week-end de la Braderie, l'accès en véhicule dans Lille est quasiment impossible.

Il est fortement conseillé de garer en périphérie notamment sur les parkings relais (Porte d'Arras, CHR B Calmette, Saint-Philibert, Les Prés, 4 Cantons, Triolo...). Bon plan : ces derniers sont gratuits et surveillés par des agents.

Ensuite, il suffit de prendre le métro ou le bus pour se rendre au cœur de la Braderie. D'ailleurs, deux lignes de métro fonctionneront non-stop durant toute la nuit, y compris de samedi à dimanche.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les derniers départs s'effectueront à 0h30 pour la ligne 1 et 0h pour la ligne 2. Des Pass Braderie seront mis en vente. Comptez 5€ pour le Pass 1 journée, 8,90€ pour le Pass deux jours.

Une météo (a priori) idéale

Enfin, sauf surprise, il devrait faire beau pour la braderie.

Météo France annonce en effet pour samedi après-midi des températures variant entre 20 et 22 degrès, tandis que le mercure pourra atteindre les 24 degrès dimanche. Surtout, on annonce aucune pluie en perspective.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles