Affaire Kaaris-Booba : un proche de Booba aurait décliné une fausse identité aux policiers

Nouveau rebondissement dans l'affaire Kaaris-Booba. Lors de la rixe opposant les deux rappeurs au sein de l'aéroport d'Orly, le 1er août dernier, l'un des protagonistes du clan Booba aurait décliné une fausse identité.

Une usurpation qui vient d'être découvert par l'un des avocats du rappeur Kaaris et dévoilée par l'hebdomadaire Le Point.

Connu des services de police, il aurait ainsi donné le nom de son frère lors de son arrestation. Malgré les prélèvements ADN réalisés lors de sa garde à vue, les services de police ne se sont pas aperçus de l'erreur d'identité. Il aurait ainsi été déféré devant la justice sous cette même identité et incarcéré avant d'être finalement libéré, le 23 août dernier.

Pour l'heure, on ne connaît pas les raisons qui ont poussé l'homme à usurper l'identité de son frère. De son côté, le «duc» de Boulogne aurait été au courant et l'aurait ainsi couvert à plusieurs reprises. 

Les deux rappeurs, ainsi que onze autres personnes doivent être jugés ce jeudi 6 septembre, au tribunal correctionnel de Créteil pour violences aggravées et vols en réunion avec destruction dans un lieu d'accès aux transports collectifs. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles