25 ans après avoir assassiné toute sa famille, Jean-Claude Romand demande sa libération conditionnelle

Jean-Claude Romand, l’un des détenus les plus célèbres de France, a déposé mercredi une demande de libération conditionnelle. Il se faisait passer pour un brillant médecin et avait tué les membres de sa famille en 1993.

L’audience pour accorder ou non cette remise en liberté devrait avoir lieu le mardi 18 septembre, selon France Bleu. Condamné en 1996 à la prison à perpétuité, il est libérable depuis 2015, après avoir effectué sa période de sûreté de vingt-deux ans.

En janvier 1993, celui qui s’était fait passer passer pour un médecin de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pendant dix-huit ans, alors qu’il était sans emploi, avait tué ses proches pour les empêcher de découvrir la vérité. Sa femme, ses deux enfants et ses parents étaient morts de sa main.

les psychiatres ont donné leur accord

Durant son incarcération, Jean-Claude Romand aurait constitué un projet de réinsertion solide, avec un comportement exemplaire et la promesse d’un emploi. Pour une libération conditionnelle, un détenu doit prouver avoir trouvé un travail, un logement et garantir sa situation financière.

Évalué par des psychiatres, ceux-ci ont donné leur feu vert pour sa libération. Le juge d’application des peines devrait rendre sa décision dans deux semaines, donc, et indiquer s’il accepte ou non la demande.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles