Mélenchon «n'est pas mon ennemi», assure Macron

Vendredi 7 septembre, après un dîner avec la chancelière allemande Angela Merkel, Emmanuel Macron est allé à la rencontre des Marseillais et a croisé le chemin du leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon. 

«Est-ce que le Front national, c'est plus votre adversaire que [Jean-Luc Mélenchon] ?», a demandé un journaliste, face au duo politique. «Sans aucun doute», a répondu le président de la République, avant de poursuivre : «On a des confrontation politiques mais ce n'est pas mon ennemi». 

L'ambiance était donc cordiale sur le Vieux-Port, où Emmanuel Macron a multiplié les selfies au milieu des cris enthousiastes des phocéens. Il a toutefois été interpellé par un jeune homme, lui demandant de s'expliquer sur l'affaire Benalla.

«Je suis content que vous soyez dans ma circonscription», a conclu l'élu de Marseille à minuit passé, après une discussion chaleureuse. «Pourquoi n'avez vous pas emmené Madame Merkel se promener un peu ?»

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles