Pour Michel Sapin, Emmanuel Macron «a un problème psychologique avec le pouvoir d'achat»

Emmanuel Macron et Michel Sapin, à Bercy, en 2016. [PHILIPPE LOPEZ / AFP]

L'ancien ministre n'a pas été tendre avec le Président de la République et sa politique économique. Tout en affirmant que le prélèvement à la source, décidé par le gouvernement précédent était «une bonne réforme». 

Les hésitations d'Emmanuel Macron ont étonné ce proche de François Hollande. «Pourquoi un tel pataquès ?», s'est-il étonné dans le Journal du Dimanche. Selon lui, le gouvernement craint la mise en place de cette réforme qui va de facto faire baisser le chiffre sur la fiche de paie.

D'autant que les indicateurs économiques ne sont pas très réjouissants. L'inflation repart à la hausse et les prévisions de croissance ont été revues à la baisse pour l'année 2018. 

«L'année de la baisse du pouvoir d'achat»

«Il avait annoncé à partir du 1er janvier 2018, une année tournée vers le pouvoir d'achat. On s'aperçoit que c'est en réalité l'année de la baisse du pouvoir d'achat, de la baisse de la consommation et de la croissance», explique l'ancien hôte de Bercy.

En cause, selon Michel Sapin le quasi-gel de la revalorisation des retraites, des allocations familiales et la baisse des APL. «Je crois que le président Macron a un problème psychologique avec le pouvoir d'achat». 

Michel Sapin estime d'ailleurs qu'Emmanuel Macron «ne veut pas avouer qu'il a échoué sur ce sujet». C'est pour cette raison «qu'il se montre particulièrement susceptible sur la question du prélévement». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles