Alexandre Benalla se rendra, «contraint», au Sénat

Quelques heures après avoir affirmé qu'il refusait de se rendre au Sénat, l'ancien chargé de mission de l'Élysée Alexandre Benalla a annoncé mardi 11 septembre qu'il s'y rendra, «contraint», pour éviter des poursuites judiciaires. 

Le président de la commission d'enquête sénatoriale Philippe Bas (LR) avait assuré qu'il sera «prochainement» convoqué au Sénat. 

«Une convocation sera prochainement adressée à M. Alexandre Benalla pour qu'il apporte à la commission des lois du Sénat les éléments d'information qui lui sont nécessaires», a déclaré Philippe Bas. «Il n'appartient pas aux personnes convoquées pour être auditionnées de décider de se présenter ou non à cette convocation. Le Sénat poursuivra imperturbablement ses auditions», a-t-il prévenu. 

Cette annonce survient après celle de Jean-Pierre Sueur (PS), l'un des rapporteurs de la commission, qui avait expliqué à l'AFP qu'Alexandre Benalla devra se présenter au Sénat «s'il est convoqué». 

Un peu plus tôt dans la journée, l'ex-chef adjoint de l'Elysée avait déclaré à CNEWS : «Je ne refuse pas de m’exprimer devant le Sénat. Je ne m’exprimerai pas tant que l’information judiciaire ne sera pas clôturée. Je ne me rendrai pas à la convocation de la commission d’enquête du Sénat le 19 septembre.»

Alexandre Benalla est mis en examen pour des violences contre un manifestant le 1er mai à Paris.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles