Salah Abdeslam à un surveillant pénitentiaire : «vous êtes des chiens, un jour vous allez m'embrasser les pieds»

Le 7 septembre dernier, Salah Abdeslam a menacé un surveillant pénitentiaire[AFP - Image d'illustration]

Salah Abdeslam, membre du commando meurtrier du 13 novembre 2015, multiplie les incidents à Fleury-Mérogis, la prison où il est incarcéré depuis avril 2016. 

Comme l'a révélé Le Figaro, mardi 11 septembre, un relevé d'incident daté du 7 septembre dernier fait état d'un échange tendu entre le détenu et un surveillant pénitentiaire. Ce jour-là, le jihadiste a lancé à un des gardiens pendant la distribution de repas :

«Pourquoi tu me regardes, espèce de minus. T'es qu'un minus, viens dans ma cellule et on va s'expliquer. Moi, je suis musulman et vous êtes mécréants, des chiens ; un jour, ça va changer vous allez m'embrasser les pieds.»

Un incident qui ne serait pas isolé d'après le média qui précise que Salah Abdeslam «entretient des relations difficiles avec les personnels pénitentiaires chargés de le surveiller». La direction de la prison la plus grande d'Europe a prévenu le parquet antiterroriste et l'administration pénitentiaire de ces incidents. 

En juin dernier, le terroriste, seul survivant du commando qui a attaqué Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015,  a été auditionné pour la septième fois par un juge anti-terroriste. Après avoir justifié les attentats, il s'est de nouveau enfermé dans le silence. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles