Affaire Maëlys : Lelandais aurait conduit les enquêteurs sur les lieux du meurtre

La première reconstitution de la nuit du meurtre de la petite Maëlys a commencé lundi soir puis s’est poursuivie jusque tard dans la nuit à Pont-de-Beauvoisin (Isère), en présence du suspect Nordahl Lelandais, des juges d'instruction, avocats et parties civiles, qui se sont rendus sur les différents lieux du drame.

Nordahl Lelandais était arrivé vers 20H00 dans un convoi de gendarmerie à la salle des fêtes où avait disparu Maëlys, 8 ans, dans la nuit du 26 au 27 août 2017 lors de noces, et où a débuté la reconstitution. La voiture de l'ancien militaire de 35 ans se trouvait sur le parking.

Deux heures plus tard, le cortège a pris la direction de Domessin au domicile de Lelandais où il avait provisoirement déposé la dépouille de Maëlys avant de se rendre dans une zone commerciale à côté d’un hypermarché. Selon CNEWS, Nordahl Lelandais avait livré lors de sa dernière audition de nouvelles explications qui ont conduit les enquêteurs sur le parking de ce centre commercial.

Les gendarmes ont enfin conduit le suspect dans le massif de la Chartreuse, où a été retrouvé le corps de la petite fille.

"C'est un moment important pour l'enquête judiciaire et c'est aussi un moment très important pour la famille pour essayer d'avoir des explications" sur le déroulement des faits, avait déclaré devant la presse le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l'Isère.

L'objectif de cette reconstitution était de confronter le récit du meurtrier présumé de la fillette aux réalités matérielles de l'enquête, notamment les aller-retours décrits par Nordahl Lelandais. De tenter de faire éclater la vérité.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles