Drogue : vers l'ouverture de nouvelles salles de shoot à Paris ?

La première SMCR de France a ouvert il y a deux ans, à Paris. Depuis, une autre a ouvert à Strasbourg.[© PATRICK KOVARIK / POOL / AFP]

De futurs dispositifs seraient «en réflexion» a annoncé ce mardi 25 septembre Anne Souyris, adjointe en charge de la santé, au conseil de Paris.

Questionnée à ce sujet par le groupe des écologistes, l’adjointe à la mairie de Paris chargée de la santé, Anne Souyris a confié que l’exécutif travaillait actuellement à l’ouverture de nouvelles salles de consommations à moindres risques (SCMR) à Paris.

«Nous avons un certain nombre de propositions à faire très prochainement», a-t-elle expliqué, assurant qu’il allait effectivement «falloir ouvrir de nouvelles salles» et continuer pour ce faire «les partenariats avec la préfecture de Paris, la préfecture de police de Paris, l’ARS, ainsi qu’avec le comité de pilotage» de la salle déjà existante (rue Guy Patin dans le 10e).

La ville de Paris envisagerait notamment d’ouvrir une salle dite «mobile», à l’instar d’un bus ou encore d’une péniche. Celle-ci, amarrée sur le bassin de la Villette (10e) pourrait ainsi naviguer, selon Anne Souyris, jusqu’en Seine-Saint-Denis, où les besoins en la matière sont criants.

«Face à l’urgence de la situation», les écologistes souhaitent, de leur côté, l'ouverture d'une salle de consommation à moindre risque (SCMR) «mobile à destination des usagers de crack», ainsi qu’«au moins deux nouvelles salles de consommation à moindre risque».

Mobilisés sur ce dossier, ils réclament également que l’inhalation de crack «fasse partie du cahier des charges de l'expérimentation de la SMCR» déjà ouverte, en plus du renforcement d’espaces de repos de jour comme de nuit, à proximité des scènes de consommation de rue.

Vous aimerez aussi

Drogues Paris : bientôt une maraude spécifiquement dédiée aux toxicomanes dans le 10e
La première "salle de consommation de drogue à moindre risque" (SCMR) de France, le 11 octobre 2016 à Paris, une semaine avant son ouverture [PATRICK KOVARIK / POOL/AFP/Archives]
Drogue Salles de shoot : premier bilan positif à Paris et Strasbourg
La «salle de shoot» accueille en moyenne 180 usagers par jour
Paris Paris : premier bilan positif pour la «salle de shoot»

Ailleurs sur le web

Derniers articles