Théo Luhaka, symbole des violences policières, mis en examen dans une affaire d'escroquerie

Le jeune homme a été mis en examen le 31 juillet pour «abus de confiance, faux et usage de faux, escroquerie en bande organisée». [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Théo Luhaka, devenu un symbole des violences policières après son interpellation en 2017 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a été mis en examen dans une affaire d'escroquerie, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Le jeune homme, soupçonné d'être impliqué dans une vaste escroquerie aux aides publiques via des associations, a été mis en examen le 31 juillet pour «abus de confiance, faux et usage de faux, escroquerie en bande organisée», ont indiqué à l'AFP son avocat Antoine Vey et une source proche de l'enquête.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles