Tariq Ramadan maintenu en détention provisoire

L'islamologue suisse Tariq Ramadan, lors d'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016 [MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives] L'islamologue suisse Tariq Ramadan, lors d'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016. [MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives]

La cour d'appel de Paris a confirmé mercredi le rejet d'une troisième demande de mise en liberté de l'intellectuel musulman Tariq Ramadan, en détention provisoire depuis sept mois pour des accusations de viols qu'il conteste vigoureusement.

La version du théologien suisse de 56 ans, qui niait toute relation sexuelle avec deux plaignantes, est contredite par cette expertise de son téléphone et de son ordinateur remise lundi aux magistrats, selon une source proche du dossier, qui a confirmé des informations du Muslim Post.

Après le refus des juges d'instruction, un juge des libertés et de la détention doit encore se prononcer dans les trois jours sur cette demande de l'intellectuel. 

Tariq Ramadan, qui souffre d'une sclérose en plaque dont le traitement a été jugé administrable en prison, réclame un placement sous contrôle judiciaire avec remise de son passeport suisse et une caution préalable de 300.000 euros.

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles