Pour Valérie Pécresse, la gratuité des transports en Ile-de-France coûterait «500 euros» d'impôt par foyer

L'élue s'est exprimée lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI[VALERY HACHE / AFP]

Alors qu'Anne Hidalgo considérait, en mars dernier, la gratuité des transports comme «l'une des clés de la mobilité urbaine», Valérie Pécresse ne semble pas tout à fait du même avis. 

La président LR de la région Ile-de-France a réaffirmé le 30 septembre que la gratuité des transports collectifs serait impossible à financer. «S'il n'y a pas les voyageurs qui paient, il faudra que quelqu'un d'autre paie», a-t-elle indiqué, citée par l'AFP.  Une initiative qui occasionnerait «500 euros d'augmentation des impôts par ménage l'année prochaine en Ile-de-France». 

Selon Valérie Pécresse, la gratuité des transports serait «profondément inadaptée» à la situation de la capitale, qui compte huit lignes de métro saturées et plusieurs lignes vétuses ayant besoin d'investissements. «Si vous faites de la gratuité, vous augmentez la saturation», a-t-elle conclu. 

Depuis le 1er juin 2018, les seniors de plus de 65 ans et les handicapés bénéficient, à l'initiative d'Anne Hidalgo, de la gratuité des transports en commun grâce au «Pass Paris Access». Pourtant, la maire de Paris peine à étendre la gratuité à tous les voyageurs. En juillet dernier, un «appel à idées» avait donc été lancé. «L'évaluation des propositions sera réalisée par un comité de sélection pluridisciplinaire rassemblant des élus ainsi que plusieurs experts de l'innovation et de la mobilité. Les propositions retenues seront présentées lors d'un séminaire de restitution à l'Hôtel de Ville le 12 octobre», annonçait la Ville de Paris. 

Ile-de-France Mobilités, le syndicat des transports de la région, doit présenter mardi un rapport sur la gratuité dans les transports collectifs. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles