Ce qui change au 1er octobre

Prix du gaz, cotisations salariales, frais de garde à l’enfant… à partir du lundi 1er octobre, le quotidien des Français va connaître plusieurs changements.

Le prix du gaz en hausse

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à 4,5 millions de ménages, vont augmenter en moyenne de 3,25% à compter du d'octobre. L’augmentation sera de 1% pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, de 3,3% pour ceux ayant recours au gaz pour se chauffer, et 2% pour les utilisateurs qui en font un double usage cuisson et chauffage. Cette hausse, la 6e consécutives en autant de mois, s’explique par la progression du coût d’approvisionnement d’Engie.

Frais de garde d’enfant

Le plafond du complément libre choix du mode de garde (CMG), allocation versée aux parents qui ont recours à un mode d’accueil individuel pour la garde de leur enfant de moins six ans, sera revalorisé de 30% à partir de ce 1er octobre pour les familles monoparentales. Cette mesure permettra à tous les parents qui élèvent seuls un ou plusieurs enfants en bas âge d’être mieux aidés financièrement lorsqu’ils ont recours à un assistant maternel, une garde à domicile ou une micro-crèche. Selon les configurations familiales, le nombre d’heures de garde et le montant des revenus de la famille, l’aide mensuelle pourra augmenter jusqu’à 250 euros par mois.

Suppression des cotisations chômage

Déjà passées de 2,4% à 0,95% le 1er janvier 2018, la cotisation salariale d’assurance chômage est entièrement supprimée au 1er octobre 2018. Sur le bulletin de paie, ça se traduira par une hausse du salaire net perçu. Une disparition qui était prévue dans la loi du 30 décembre 2017 pour le financement de la sécurité sociale, qui aura pour effet de relever le salaire net des salariés du privé.

Revalorisation du Smic

Les salariés rémunérés au Smic toucheront eux 15 euros supplémentaires à partir d’octobre, grâce à la revalorisation mécanique du salaire minimum et à l’exonération des cotisations chômage. Selon Bercy, le Smic horaire net s’établira ainsi à 7,83 euros à partir d’octobre, soit 1.188 euros mensuels, a-t-il indiqué à l’AFP.

Hausse de la prime d’activité

La prime d’activité, versée aux travailleurs à revenus modestes, augmentera de 20 euros à partir du mois d’octobre, pour tous les bénéficiaires. À partir de 2019, de nouvelles hausses ont été promises par le gouvernement pour atteindre progressivement 80 euros de gain de pouvoir d’achat mensuel pour un salarié au Smic.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles