Des restes d'animaux identifiés dans les canons à eau lors des manifestations du 1er mai

Le produit aurait été utilisé par erreur contre les manifestants. Il sert habituellement à éteindre les incendies. [Thomas SAMSON / AFP]

Un mélange de sang séché, d'os broyés et de poudre de sabots de bovins retrouvé dans certains canons à eau, a permis de repousser les manifestants lors des traditionnelles manifestations du 1er mai. 

Il est habituellement utilisé par les pompiers pour éteindre rapidement un incendie. Les CRS s'en servent également lors des manifestations pour arrêter certains feux. C'est pour cette raison que le camion a été engagé dans un premier temps, alors que certains magasins étaient vandalisés.

«Il y avait un feu de barricades apparemment assez important, donc je pense que pour être plus efficace, on a utilisé et on a mélangé ce produit à l'eau», explique Grégory Joron, du syndicat unité SGP police auprès de France info.

Mais selon la Direction générale de la police nationale (DGPN), cet «émulsif de type protéinique» a bien été utilisé par les forces de l'ordre pour faire fuir certains manifestants, le 1er mai, dans les rues de Paris

Un produit qui n'est «pas dangereux pour la santé»

Une erreur manifeste qui s'explique par le fait que le camion a été utilisé pour une mission différente. 

«Des résidus du produit ont peut-être été coincés dans les durites et dans le canon qui lance l'eau. Mais en aucun cas, ce n'est le produit mélangé. Ce qui est lancé sur les manifestants ne reste toujours que de l'eau et essentiellement de l'eau», assure Grégory Joron.

Le syndicat affirme toutefois que ce mélange constitué à partir de restes d'animaux n'est «pas dangereux pour la santé».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles