Le maire de Lyon a remis sa démission pour laisser sa place à Gérard Collomb

Georges Képénékian a réuni quelques élus de sa majorité ce mardi soir, pour organiser la succession annoncée[ROMAIN LAFABREGUE / AFP]

Le feuilleton continue. Selon les informations du Monde, le maire de Lyon Georges Képénékian (PS) a envoyé sa lettre de démission mardi 2 octobre au soir, pour céder sa place au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. 

Le maire, qui avait succédé à Gérard Collomb lorsque ce dernier a été appelé au gouvernement, avait d'abord évoqué ce scénario dans les colonnes du Figaro hier, lundi 1er octobre. Il a été confirmé par un proche d'Emmanuel Macron, qui s'est confié au Monde. «Collomb a demandé à l'actuel maire de Lyon, Georges Képénékian, de démissionner de ses fonctions pour pouvoir remettre la main sur la mairie dès que sa démission du gouvernement sera effective», a-t-il affirmé. 

La lettre devrait arriver dès demain matin à la préfecture, et sera la première étape administrative avant le grand retour de Gérard Collomb. 

Georges Képénékian a réuni quelques élus de sa majorité ce mardi soir, pour organiser la succession annoncée. Des élections internes devraient avoir lieu dans les prochaines semaines pour élire officiellement un nouveau maire. Un scrutin que l'actuel ministre de l'Intérieur devrait remporter haut la main. 

Ces petits arrangements ne datent pas d'hier : «Nous avons convenu depuis longtemps que je reviendrais à la tête de la mairie [de Lyon] pour préparer les échéances futures», a expliqué Gérard Collomb au Figaro le lundi 1er octobre, lorsqu'il a annoncé avoir donné sa démission au président. Georges Képénékian, qui l'accompagnait à cette interview, a précisé qu'il s'agissait d'un «contrat moral», un «engagement» entre eux «pour mener campagne». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles