Un an après la mort de sa femme, Jonathann Daval va demander à sortir de prison

Principal suspect dans la mort de sa femme Alexia Daval, Jonathann Daval, mis en détention provisoire depuis la fin du mois de janvier, va solliciter prochainement la justice pour sortir de prison.

En effet, une demande de remise en liberté sera transmise «dans dix les jours à venir au juge d’instruction», a indiqué son avocat Me Schwerdorffer, sans que l’on sache précisément les éléments qui l’ont poussé à formuler le souhait de voir son client sortir de prison.

Déclarée disparue par son époux, un informaticien de 34 ans, Alexia Daval avait été retrouvée morte le 3 octobre à proximité de Gray (Haute-Saône), après que des battues, auxquelles Jonathan Daval avait lui-même participé, eurent été organisées. L’autopsie pratiquée sur son corps avait permis d’acquérir la certitude qu’elle était morte étranglée et rouée de coups trois jours plus tôt. Sa dépouille avait ensuite été en partie calcinée.

Rapidement suspecté, Jonathann Daval avait fini par avouer avoir tué «par accident» son épouse au mois de janvier. Il avait dans la foulée été mis en examen. Mais, en juin dernier, il était revenu sur ses aveux, estimant finalement être la cible d’un vaste complot familial et accusait son beau-frère d’avoir étranglé Alexia Daval lors d’un repas de famille qui aurait mal tourné. Une version des faits jugée toutefois peu crédible.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles