Premier ministre et ministre par intérim : les précédents

Il n'est toutefois pas le premier à occuper deux postes au gouvernement [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

Après la démission de Gérard Collomb, le Premier ministre Édouard Philippe a été nommé ministre de l'Intérieur par intérim. Il n'est pas le premier à occuper deux postes au gouvernement, au cours de la Ve République. 

En cas de démission d'un ministre, la Constitution prévoit qu'un Premier ministre, ou un ministre, prenne un autre ministère en charge pour un certain temps. Pour ce faire, il suffit au chef du gouvernement de contresigner un décret présidentiel. 

Depuis 1958, seuls quatre Premiers ministres se sont retrouvés dans cette situation.

Michel debré (1959)

Le premier fut Michel Debré, Premier ministre sous la présidence de Charles de Gaulle entre janvier 1959 et avril 1962. Il avait été contraint de remplacer André Boulloche (qui avait démissionné suite à un différend), ministre de l'Éducation nationale, pendant un mois, entre décembre 1959 et janvier 1960. 

Raymond Barre (1976)

Seize ans plus tard, c'est le Premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing, Raymond Barre, qui a dû cumuler deux postes, pendant plusieurs mois. Il était à la fois chef du gouvernement et ministre de l'Économie et des Finances entre août 1976 et mars 1978. Il avait ensuite cédé sa place à René Monory.

Les deux derniers Premiers ministres à avoir été dans cette situation ont occupé deux postes pendant quelques jours seulement, juste avant les prochaines élections présidentielles.

Pierre Bérégovoy (1993)

C'est le cas de Pierre Bérégovoy, Premier ministre de François Mitterrand entre avril 1992 et mars 1993. Il avait remplacé son collègue Pierre Joxe à la Défense pendant vingt jours seulement, juste avant les élections. Ce dernier avait abandonné son poste après sa nomination en tant que premier président de la Cour des comptes par le Conseil des ministres. 

François Fillon (2012)

Il en fut de même pour François Fillon plus récemment, Premier ministre de 2007 à 2012. Il était devenu ministre du Développement durable, des Transports et du Logement pendant deux mois et demi, après la démission de Nathalie Kosciusko-Morizet avant le début de la campagne présidentielle. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles