Assistants d'eurodéputés FN : les juges aggravent la mise en examen de Marine Le Pen

[Alberto PIZZOLI / AFP]

Les juges qui enquêtent sur les emplois présumés fictifs du FN (devenu Rassemblement national) au Parlement européen ont aggravé vendredi la mise en examen de la présidente du parti, Marine Le Pen.

La mise en examen a été requalifiée pour «détournements de fonds publics», a indiqué l'entourage de la cheffe de file à l'AFP. En juin 2017, elle avait déjà été mise en examen pour «abus de confiance» et «complicité d'abus de confiance». 

Vendredi, Marine Le Pen était entendue par les magistrats financiers pour un premier interrogatoire. Mais elle n'a pas répndu aux questions, au motif qu'elle attendait une décision sur un recours devant la cour de cassation.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles