15 ans de prison pour la mère de Bastien, 3 ans, tué dans un lave-linge

Le 8 septembre 2015, Charlène Cotte, la mère du petit Bastien, était condamnée à douze ans de prison. [Lionel BONAVENTURE / AFP]

C'était sa punition pour s'être mal comporté à l'école. Le 25 novembre 2011, l'enfant, âgé de 3 ans, avait été enfermé dans une machine à laver par son père dans l'appartement familial de Germingny-l'Evêque (Seine-et-Marne).

Après avoir passé 30 à 60 minutes dans le lave-linge en marche, le petit Bastien avait succombé.

Sept ans plus tard, Charlène Cotte, la mère du petit jugée en appel ce vendredi 12 octobre, a été condamnée à quinze ans de prison, une peine plus importante que les douze années de détention prononcées en première instance.

Lors de ce jugement, la représentante du parquet général a estimé que la mère de Bastien était au courant que ce dernier se trouvait dans le lave-linge. Selon elle, le fait que l'accusée n'ait pas tenté de secourir son fils démontre qu'elle était «bien complice» du geste de son compagnon.

En effet, au moment du programme du lave-linge et du meurtre du petit, la mère faisait un puzzle avec sa fille, la soeur aînée de Bastien âgée de 5 ans, afin de détourner son attention, semble-t-il, pendant que le drame se jouait dans l'autre pièce. Le père, lui, utilisait son ordinateur. 

«Il n’y a pas eu d’opposition au placement de Bastien dans la machine à laver», a précisé la magistrate lors de son réquisitoire. La mère «n’avait pas l’intention d’empêcher» son concubin, a-t-elle estimé, contredisant la thèse de la défense selon laquelle elle avait tenté de s’opposer physiquement à lui.

De son côté, le père et le bourreau de la victime a écopé en première instance d'une peine de trente ans d'emprisonnement, condamnation à laquelle il a fait appel, comme son ex-compagne.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles