Sa main reste paralysée après le retrait de son implant contraceptif

(Illustration)La jeune mère de famille n'a pas plus de sensibilité au niveau d'une partie de son avant-bras gauche[BORIS HORVAT / AFP]

Une jeune femme a présenté une grave séquelle après s'être fait retirer son implant contraceptif du bras. 

Elle pourrait ne jamais retrouver l'usage de sa main partiellement paralysée. C'est une intervention chirurgicale menée pour extraire l'objet après des complications qui aurait endommagé son nerf à 80%, rapporte La Voix du Nord qui cite un document médical. 

Tou commence le 5 septembre, au centre hospitalier de Cateau-Cambrésis (Nord), où la patiente se rend pour faire enlever son implant du bras. L'opération échoue puisque le gynécologue ne parvient pas à retirer l'implant contraceptif. Mais ce n'est pas tout : la jeune femme se réveille quinze jours plus tard avec la main paralysée. 

A ce stade, on lui laisse entendre qu'un oedème ou un hématome serait à l'origine de son mal. 

Après une visite aux urgences spécialisées dans les soins et la prise en charge des mains, «SOS Mains» à Saint-Quentin, elle subit une nouvelle opération. Cette fois-ci, l'implant a bien été extrait, mais la paralysie est encore là. La jeune mère de famille n'a pas plus de sensibilité au niveau d'une partie de son avant-bras gauche ce qui l'empêche d'attrapper des objets, de se coiffer ou de s'occuper de sa fille de quatre ans comme auparavant. 

«Ils ont réparé le nerf atteint à 80 % avec une partie de celui de l’avant-bras», a-t-elle précisé au journal local. Au total, 30 séances de rééducation lui ont été prescrites au rythme de trois rendez-vous par semaine.  

La patiente a déposé une plainte pour blessures involontaires contre l'hôpital du Cateau

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles