6 mois de prison pour Alexandra Damien, fausse victime des attentats du 13 novembre

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné à six mois de prison ferme Alexandra Damien, une Parisienne de 33 ans qui s'était fait passer pour une victime de l'attentat du Carillon, le 13 novembre 2015.

Elle a en outre été condamnée à douze mois d'emprisonnement avec sursis, une obligation de soins, l'indemnisation des parties civiles et la recherche d'un travail pendant une période de deux ans.

Face à la justice, la jeune femme avait reconnu les faits et demandé pardon aux victimes. Habituée du bar parisien, Alexandra Damien avait prévu de s'y rendre le soir des attentats parisiens mais avait changé de programme au dernier moment.

Une fois la fusillade survenue, une "écrasante" culpabilité aurait surgi en elle, plusieurs de ses connaissances ayant perdu la vie dans l'attaque islamiste. "Est-ce que j'aurais pu les sauver ?" Dans sa tête, le "j'aurais dû y être" était devenu "j'y étais", assure sa défense.

Reste qu'Alexandra Damien avait relancé dix fois le Fonds de garantie qui lui avait versé 20.0000 euros. Elle avait par ailleurs bénéficié d'un stage thérapeutique en Normandie. Pour être reconnue en tant que victime, elle avait expliqué avoir été touché par une rafale de kalachnikov au coude. Marqué par de multiples incohérences, ce récit avait éveillé les doutes de la police.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles